Qui nous sommesà

Premiers ministres

Chefs autochtones

Gouverneurs généraux

Juges en chef

Premiers ministres du Québec

Publications

Musée du leadership

Administrateurs

Photos

Témoignages

Pou nous joindre

Bon de commande

PHOTOS

Lancement du volume Les Premiers Ministres du Québec

Montréal - 10 juin 2016 - Château Ramezay - Musée et site historique de Montréal
Photographies : Emmanuel Crombez

Un lancement hors du commun s’est tenu au Château Ramezay de Montréal le 10 juin 2016, sous la présidence d’honneur du Lieutenant-gouverneur du Québec, l’honorable Michel Doyon. Gilles Duceppe, John Parisella, Richard Bergeron et l’honorable Bernard Landry y ont pris la parole.

Le lancement du livre sur Les Premiers Ministres du Québec édité par la Maison nouvelle fédération a été un franc succès comme en témoigne les nombreux témoignages reçus par l’éditeur. Cette soirée consacrée à la gouvernance s’est déroulée dans une ambiance cordiale et chaleureuse même si les conférenciers venaient d’horizons politiques différents.     

Patricia Chevrier Patricia Chevrier, maîtresse de cérémonie

Près de cent cinquante invités étaient entassés dans le salon formel de ce joyau patrimonial construit en 1705 par Claude de Ramezay, ancien gouverneur de Montréal à l’époque de la Nouvelle-France. Madame Andrée Simard, conjointe de l’ancien premier ministre Robert Bourassa, et leur fils, le pianiste François Bourassa, étaient également présents.

André Delisle André Delisle, directeur-général et conservateur du Musée du Château Ramezay

Avant les discours, on pouvait admirer les grands portraits des rois et les tableaux des diverses batailles menées par les troupes de Louis XV dans un Nouveau Monde dominé par la couronne britannique. Mais l’histoire contemporaine s’est rapidement invitée à la fête lorsque les intervenants ont rappelé le rôle joué par les premiers ministres – tous partis confondus – dans l’avancement de la société québécoise.  

J. Michel Doyon L’honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur du Québec

En premier, le lieutenant-gouverneur, ancien professeur et historien, a tenu à féliciter les éditeurs pour la qualité du livre sur les Premiers Ministres du Québec. Il s’est ensuite penché sur les réalisations de certains d’entre eux tout en décrivant le contexte dans lequel ils ont évolué. Tous ont joué un rôle important à leur époque, dit-il, même si aujourd’hui certains noms échappent à la  mémoire collective. Il rappelle que Félix-Gabriel Marchand fut celui qui lutta sans répit pour l’abolition du double mandat de député, à Québec et Ottawa, bien que la Loi électorale soit adoptée en 1874 sous Gédéon Ouimet, qui avait promis un vote libre sur la question. Laurier dira lui-même, le 22 novembre 1871, alors qu’il était député à Québec : « Avec le simple mandat, Québec est Québec; avec le double mandat, ce n’est pas qu’un appendice d’Ottawa ».
L’honorable J. Michel Doyon a ensuite parlé de l’incessante lutte que se livraient les « Ultramontains, ces partisans de la suprématie de l’Église sur l’État et soutenant, en général, les Conservateurs, qui s’appelaient les Bleus, et les Rouges, qui deviendront progressivement les Libéraux, défenseurs de la laïcité, traités d’anticléricaux et de francs-maçons par l’Église, mais qui chercheront graduellement à se dissocier de cette image ». Le lieutenant-gouverneur a tenu à rendre hommage au grand homme qu’était Adélard Godbout. Trop souvent oublié, ce dernier accorda le droit de vote aux femmes et mit sur pied l’Hydro-Québec, ce fleuron de la Belle Province. Maurice Duplessis en 1936 s’appuiera sur l’Église et le nationalisme conservateur, pour gouverner pendant presque 20 ans.  Le décès de M. Paul Sauvé, celui qui apparaissait comme ce réformateur tant attendu, fragilise l’Union nationale, qui perd le pouvoir en 1960 au profit des Libéraux de Jean Lesage. Suivent six ans de réformes qui marqueront profondément le Québec.
Puis, deux ruptures, l’une économique, celle du «Maintenant ou Jamais  Maîtres chez-nous » de l’équipe libérale, puis l’autre, politique avec la publication de l’ouvrage de M. Daniel Johnson, Égalité ou Indépendance, définiront la politique québécoise de la fin du XXe siècle. On assiste ainsi à la naissance de « deux visions du Québec qui définiront la politique québécoise jusqu’à nos jours, l’une s’appuyant sur la nécessité d’appartenir au Canada, et l’autre, puisant sa source dans le nationalisme, misant sur l’indépendance du Québec comme seul moyen de contrôler pleinement nos institutions ».

Gilles Duceppe Gilles Duceppe, ancien chef du Bloc québécois

Dans une logique qui lui est typique, l’ancien chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe rappela que la principale caractéristique propre au premier ministre du Québec, c’est d’être le chef d’état de l’instance démocratique suprême de la nation québécoise représentée par l’Assemblée nationale. Pour les Québécois, selon Duceppe, le principal gouvernement, c’est celui du Québec.  Il énuméra ensuite les réalisations de plusieurs premiers ministres en commençant par Jean Lesage qui, le premier, utilisa l’expression État du Québec, ce qui le conduisit à créer le Ministère de l’éducation et à nationaliser l’électricité. Duceppe mettra également l’accent sur les premiers ministres plus récents, notamment Robert Bourassa qui instaura la Charte des droits, dont le contenu est plus élaboré et plus vaste que la Charte fédérale. Ce premier ministre affirma « que le Québec est, aujourd’hui et pour toujours une société distincte, libre et  capable d’assumer son destin et son développement ». Toujours selon Duceppe, René Lévesque accéléra la Révolution tranquille par la promulgation de la  Loi 101, la loi sur le financement des partis politiques, les lois agricoles, la loi de l’assurance automobile et les lois du travail. Visionnaire, Lévesque, dit Duceppe, proposa la Souveraineté-Association en vue de faire du Québec un pays francophone en terre d’Amérique dans un cadre économique plus large ? semblable aux états membres de l’Union Européenne. Duceppe rendra hommage aussi à Jacques Parizeau et à ses qualités, « un homme d’audace et de vision » qui institua la Caisse de Dépôt et la Société de financement, « des outils fondamentaux du Québec d’aujourd’hui». Et de conclure : « Tous les partis doivent consulter la population avant d’apporter quelques changements au statut politique du Québec… Il faut procéder par référendums et non pas imposer une constitution comme l’a fait Pierre Elliott Trudeau en 1982 contre la volonté quasi unanime de l’Assemblée nationale … »

John Parisella John Parisella, ancien délégué général du Québec à New-York

John Parisella, éminence grise du parti libéral du Québec et ancien chef de cabinet de Robert Bourassa et de Daniel Johnson, fils, a rappelé son passé comme fils d’immigrant, instruit dans les écoles anglaises, et s’est dit fier d’appartenir au Québec. Aussi, il a dit avoir aimé la phrase de Gilles Duceppe à savoir que le premier gouvernement des Québécois, c’est celui du Québec. Cet ancien délégué général du Québec à New York s’est fait chaudement applaudir lorsqu’il a dit que le  Québec est  probablement la société la plus intéressante et excitante de toute l’Amérique du Nord. Il a également rappelé que Jean Lesage était l’architecte du Québec moderne… et que, et « malgré les différences palpables dans cette salle sur la situation du Québec, moi comme simple citoyen, fils d’immigrant, j’ai toujours été accueilli de telle façon que je me sentais Québécois de souche.»  

Richard Bergeron Richard Bergeron, conseiller de l’arrondissement Ville-Marie

Richard Bergeron, membre du comité exécutif de Montréal et conseiller de l’arrondissement Ville-Marie dans lequel est situé le Château Ramezay, a exprimé sa reconnaissance envers Bernard Landry pour le rôle qu’il a joué dans le dossier de la création de la Cité du Multimédia, alors qu’il était ministre des Finances.  Cette Cité enclenchera un tournant pour la ville de Montréal. Le Quartier international et l’amélioration de l’Institut de l’Hôtellerie revient également à Bernard Landry, selon Richard Bergeron. « Montréal allait très mal au milieu des années 1990 et il fallait qu’un virage se prenne et c’est grâce à Bernard Landry que le virage a pu se réaliser. « Avec l’âge que j’ai, j’ai vécu le Québec des 40 dernières années et comme M. Duceppe, j’ai une grande admiration pour Robert Bourassa », a ajouté M. Bergeron.

Bernard Landry L’honorable Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec (2001-2003)

Visiblement heureux de prendre la parole, l’ancien premier ministre Bernard Landry, après des propos parfois drôle et insolites, remercia M. Bergeron, ajoutant « qu’il était rare en politique de recevoir de tels  éloges ».  Il a tenu à rendre hommage à l’Assemblée nationale. « J’ai fait passer une loi contre les écoles passerelles que les Libéraux et les Péquistes ont approuvé à l’unanimité (125 élus).  Et d’ajouter : C’était pour moi, une grande tristesse de voir le fédéral anéantir cette loi par la suite. » Landry était fier de souligner une phrase célèbre de Robert Bourassa qui a dit que le français était la seule langue officielle du Québec. « Pour un chef libéral, dire ça, ça prenait un certain courage. » Il a critiqué ensuite la politique multiculturelle du Canada, ‘le seul pays au monde qui a mis le multiculturalisme dans sa constitution’, déplorant que  les immigrants qui se ghettoïsent en soient devenus les premières victimes. « Je pense qu’au sujet de sa multiethnicité, le Québec est exemplaire depuis le début. Nous nous sommes métissés avec les Amérindiens dans les premiers jours de l’arrivée des Français… Si en Amérique les Indiens ont été victimes d’opération génocidaire, ici au Québec, c’était le contraire …et c’est tout à notre honneur… » Revenant sur l’histoire, il  cita Honoré Mercier qui,  parlant de Louis Riel déclara : « Ils ont pendu notre frère. » Landry s’est dit fier aussi que le Parti québécois ait été le premier à faire élire un Noir au Québec.

(Cliquez sur une image pour l'agrandir)

Affiche de l’évènement Patricia Chevrier, présentatrice Me Jean Chevrier, l’honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur du Québec et Richard Bergeron, conseiller de l’arrondissement Ville-Marie Gerald Gummersell, directeur de la Maison nouvelle fédération, Gilles Duceppe, l’honorable J. Michel Doyon, Danielle Fournier, enseignante, Jean Chevrier, André Délisle, directeur et conservateur du Château Ramezay John Parisella et Gilles Duceppe

Affiche de l’évènement

Patricia Chevrier, présentatrice Jean Chevrier, président de la Maison nouvelle fédération, l’honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur du Québec et Richard Bergeron, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et conseiller de l’arrondissement Ville-Marie Gerald Gummersell, directeur de la Maison nouvelle fédération, Gilles Duceppe, ancien chef du Bloc Québécois, l’honorable J. Michel Doyon, Danielle Fournier, enseignante, Jean Chevrier, André Delisle, directeur et conservateur du Château Ramezay John Parisella, ex-chef de cabinet de Robert Bourassa et ex-Délégué général  du Québec à New York, et Gilles Duceppe
John Parisella, Jeanne Poulin et Gilles Duceppe Gilles Duceppe, Richard Bergeron et Gail Grant. Denis please remove the half faces of Richard Gervais and John Parisella Richard Bergeron, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et conseiller de l’arrondissement Ville-Marie L’honorable Bernard Landry L’honorable Bernard Landry, ancien Premier Ministre du Québec
John Parisella, Jeanne Poulin, directrice de la Maison nouvelle fédération, et Gilles Duceppe Gilles Duceppe, Richard Bergeron et Gail Grant, vice-présidente du Château Ramezay. Richard Bergeron L’honorable Bernard Landry, ancien Premier Ministre du Québec L’honorable Bernard Landry
L’honorable Bernard Landry, Jeanne Poulin et Gilles Duceppe L’honorable Bernard Landry Pierre Trudeau, avocat, Marie-France Charrette, directrice de la Fédération histoire Québec, Jacques Ruelland, professeur d’histoire et Jean Poulin, directrice de la Maison nouvelle fédération Michel St-Arnaud et sa fillle Caroline, Georges St-Arnaud et Madeleine Grondin Albert Lebeau, Danielle Cournoyer, Jeanne Poulin et le Dr. André Rodrigue
L’honorable Bernard Landry, Jeanne Poulin et Gilles Duceppe L’honorable Bernard Landry Pierre Trudeau, avocat, Marie-France Charrette, directrice de la Fédération histoire Québec, Jacques Ruelland, professeur d’histoire, et Jeanne Poulin Michel St-Arnaud et sa fillle Caroline, Georges St-Arnaud et Madeleine Grondin Albert Lebeau, Danielle Cournoyer, Jeanne Poulin et le Dr. André Rodrigue
Gail Grant, Vice-présidente du Château Ramezay, Gerald Gummersell et Jeanne Poulin Hubert Gallet, Jacques G. Ruelland et John Parisella John Parisella et Richard Gervais Cameron DesBois, Président du Bureau des Fiduciaires du Château Ramezay et Jean Brunelle, Président du Conseil d’administration du Château Ramezay Gilles Duceppe, ancien chef du Bloc Québécois
Gail Grant, Gerald Gummersell, et Jeanne Poulin Hubert Gallet, Jacques G. Ruelland et John Parisella John Parisella et Richard Gervais Cameron DesBois, Président du Bureau des fiduciaires du Château Ramezay et Jean Brunelle, président du Conseil d’administration du Château Ramezay Gilles Duceppe
John Parisella, ex-chef de cabinet de Robert Bourassa et ex-Délégué général  du Québec à New York André Mathieu, secrétaire permanent de l’Union international des huissiers de justice et Me Tchouawou Emmanuel Leuyap, Huissier de justice L’honorable Pierrette Sévigny, ex-juge de la Cour supérieure du Québec Joan Archer, avocate, et son frère Georges Archer, architecte L’honorable Bernard Landry et sa conjointe Chantal Renaud
John Parisella André Mathieu, secrétaire permanent de l’Union internationale des huissiers de justice et Tchouawou Emmanuel Leuyap, huissier de justice L’honorable Pierrette Sévigny, ex-juge de la Cour supérieure du Québec Joan Archer, avocate, et son frère Georges Archer, architecte L’honorable Bernard Landry et sa conjointe, Chantal Renaud
Kren Clausen et Gilles Duceppe Josseline Bujolt, avocate, Jean Chevrier, Annabelle Mousseau-Zerbo, étudiante, Fatou Kine Sane, étudiante, et Bernard Bastien L’honorable Suzanne Vadeboncoeur, juge à la Cour du Québec Jean Chevrier, Me Marie-André Thomas, et l’honorable Raoul Barbe, ex-juge Jean Chevrier, Jeanne Poulin et Gerald Gummersell
Kren Clausen et Gilles Duceppe Josseline Bujolt, avocate, Jean Chevrier, Annabelle Mousseau-Zerbo, étudiante, Fatou Kine Sane, étudiante, et Bernard Bastien L’honorable Suzanne Vadeboncoeur, juge à la Cour du Québec Jean Chevrier, Marie-Andrée Thomas, avocate, et l’honorable Raoul Barbe, ex-juge Jean Chevrier, Jeanne Poulin, et Gerald Gummersell
Participants Participants Participants Participants  
Deux participants à l'événement Dr. Christiane Poulin de Halifax, Jeanne Poulin, l’honorable Michel J. Doyon, et Suzy Poulin, ingénieur Historien et l'honorable Bernard Landry Carolyn Grant, Germain Lefevre, et un invité  
         
         

 

Me Jean Chevrier, président de la Maison nouvelle fédération, présente un exemplaire du livre Les Juges en chef de la Cour suprême du Canada à un groupe de juges de la République populaire de Chine lors d'un événement à Montréal organisé récemment par la Faculté de droit de l’Université de Montréal.

Juges Chinois à l'Université de Montréal

 

Lancement du volume Les Juges en chef de la Cour suprème du Canada

Ottawa - 6 octobre 2015 - Hall d'honneur, Cour suprême du Canada
(Cliquez sur une image pour agrandir)

Le troisième et dernier lancement du livre sur les Juges en chef de la Cour suprême du Canada s’est terminé de brillante façon dans le grand hall d’honneur de la Cour suprême à Ottawa en présence de la très honorable Beverley McLachlin. Plus de 150 personnes ont assisté à ce lancement organisé conjointement par la Maison nouvelle fédération et les deux sections de droit (Common Law et Droit civil) de l’Université d’Ottawa. Plusieurs juges, ambassadeurs, avocats et représentants de la société civile y assistaient, ainsi que plusieurs auteurs des textes sur les Juges en chef, notamment Carissima Mathen, Adam Dodek et Sébastien Grammond, tous professeurs de droit à l’Université d’Ottawa, ainsi que Lawrence Martin du Globe and Mail et Susan Harada, professeur de journalisme à l’Université de Carleton. Cet évènement mémorable a permis de souligner l’imposante carrière de Madame McLachlin,  première femme à siéger comme Juge en chef du Canada depuis la Confédération.  

Launch photo 00 Ottawa Launch photo 1 Ottawa Launch photo 2 Ottawa Launch photo 3 Ottawa Launch photo 6
Affiche de l’évènement Patricia Chevrier, Maitresse de cérémonies La très honorable Beverley McLachlin, Juge en chef du Canada Quelques participants à l’évènement Vice-président de la Maison nouvelle fédération, Denis Daigneault, vice-président de la Maison nouvelle fédération, et les administratreurs Jeanne Poulin et Gerald Gummersell
Ottawa Launch photo 7 Ottawa Launch photo 8 Ottawa Launch photo 9 Ottawa Launch photo 10 Ottawa Launch photo 13
Quelques participants dans la Salle d’honneur Tony Di Iorio, Jeanne Poulin et Lorne Monti, administrateurs de la Maison nouvelle fédération Jessica Dorcéan, étudiante en droit à l’Université de Sherbrooke, et les administrateurs Jacques Ruelland, professeur d’Histoire à l’Université de Montréal et Ghislaine Sathoud, écrivaine Natalie Lemay-Calcutt, Directrice des relations publiques et affaires, CPAC, James Lorimer et Jeanne Poulin, tous deux administrateur/trices de la Maison nouvelle fédération. Gerald Gummersell
Ottawa Launch photo 14 Ottawa Launch photo 15 Ottawa Launch photo 16 Ottawa Launch photo 18 Ottawa Launch photo 19
Nathalie Des Rosiers, Doyenne de la Section de Common Law, et Céline Lévesque, Doyenne de la Section de Droit Civil de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa Les Doyennes Céline Lévesque (Droit Civil) et Nathalie Des Rosiers (Common Law), Université d’Ottawa. Membres de la communauté juridique Jean Chevrier, Gaétan Jeaurond, auteur et poète et administrateur de la Maison Nouvelle fédération, et Me Pierre Thibault, Doyen adjoint de la Section de droit civil de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa Jeanne Poulin, le Dr. Marc Dauphin, Christine Dauphin et Jean Chevrier
Ottawa Launch photo 20 Ottawa Launch photo 21 Ottawa Launch photo 22 Ottawa Launch photo 23 Ottawa Launch photo 24
Les administrateurs de la Maison nouvelle fédération et la Juge en chef, Beverley McLachlin Gerald Gummersell et la Juge en chef, Beverley McLachlin Sarah Boukhedimi, Émile Janda, Audrey Labrosse, Guillaume Giguère and Victor Qian, étudiants en Droit Civil de l’Université d’Ottawa, la Doyenne Céline Lévesque et la Juge en chef, Beverley McLachlin Gerald Gummersell, les Juges Clément Gascon, Michael Moldaver et Thomas Cromwell, la Doyenne Céline Lévesque, Patricia Chevrier, Jean Chevrier et Denis Daigneault

Denis Daigneault, la Juge en chef, Beverley McLachlin, la Doyenne Céline Lévesque et Gerald Gummersell

Ottawa Launch photo 25 Launch photo 26 Launch photo 27 Launch photo 28 Launch photo 29
Le Dr. Marc Dauphin, Christine Dauphin et la Juge en chef, Beverley McLachlin

Michel St-Arnaud, commandant retraité d’Air Canada, et Joan Cournoyer, avocate

Jean Chevrier, Grace Ann Robinson, avocate et son conjoint Mark Haley, Patricia Chevrier, l’acteur John Robinson et Catherine Chevrier, avocate au Ministère de la justice Canada. Carissima Mathen, professeur (Common Law) à l’Université d’Ottawa, Jean Chevrier, Heather MacKinnon, avocate, Ministère de la justice Canada, Patricia Chevrier, Catherine Chevrier, et Denise Soublières. Jean Chevrier, Catherine Chevrier, Judith Lamarche, Agente protocolaire à la Cour suprême du Canada, et Patricia Chevrier

Montréal - le 18 juin 2015 - Cour d’appel du Québec, Édifice Ernest-Cormier, Salon des avocats
(Cliquez sur une image pour agrandir)

Plus d’une centaine de personnes ont assisté au lancement du volume Les Juges en chef de la Cour suprême du Canada, publié par la Maison nouvelle fédération. Organisée par la Fondation Lafontaine-Cormier, cette cérémonie a eu lieu dans le magnifique Salon des avocats de la Cour d’appel du Québec à Montréal et regroupait plusieurs juges et ex-juges de la Cour suprême du Canada, de la Cour d’appel du Québec, de la Cour supérieure du Québec, de la Cour du Québec, de la Cour municipale, ainsi que le président de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec. On retrouvait également des doyens et professeurs de droit, et plusieurs avocats et avocates, ainsi que plusieurs représentants d’autres secteurs d’activité. Cette cérémonie s’est déroulée dans une atmosphère chaleureuse, accompagnée de brèves allocutions et d’une réception non moins appréciée.

Patricia Chevrier, maîtresse de cérémonie. L’honorable J.J. Michel Robert, ex-juge en chef du Québec et président de la Fondation Lafontaine-Cormier. L’honorable Nicole Duval-Hesler, Juge en chef du Québec. À gauche, Jacques G. Ruelland, professeur d’histoire à l’Université de Montréal et Mme Phyliss Lambert, à l’arrière-plan, au centre. Me Jean Chevrier, président de la Maison nouvelle fédération.
Gerald C. Gummersell, directeur de la Maison nouvelle fédération. La Juge en chef du Québec et l’ex-juge en chef reçoivent la Collection de livres portant sur les Leaders canadiens, publiée par la Maison nouvelle fédération. Présentation d’un bouquet de fleurs à Mme Céline Curcio, adjointe administrative de la Fondation Lafontaine-Cormier. De gauche à droite : l’honorable Joseph R. Nuss, ancien juge de la Cour d’appel du Québec ; l’honorable Danielle Richer ; l’honorable Michel Robert. De gauche à droite : Jean Chevrier ; l’honorable Suzanne Côté, Juge à la Cour suprême du Canada ; l’honorable Michel Robert ; l’honorable Nicole Duval-Hesler.
Me Michèle Joubert et Jean Chevrier. Jean Chevrier et Georges Archer, ingénieur. De gauche à droite : Patricia Chevrier ; Me Sébastien Caron, avocat chez LCM, Montréal et sa conjointe Me Maude Choko, professeur de droit à l’Université d’Ottawa. Au centre de la photo, on reconnait l’honorable Raoul Barbe, auteur de deux livres sur les Palais de justice du Québec et de Montréal. Photo de groupe.
Paula Butler et son conjoint Jocelyn Beaudoin ; Jean Chevrier. Au centre droit de cette photo, on reconnait l’honorable André Perreault, juge en chef adjoint de la Cour du Québec. De gauche à droite : Me Lu Chan Khuong ; Me Antoine Leduc, président de l’Association du Barreau canadien, division Québec ; Me Gérard Guay, président de la Chambre des notaires du Québec. Margarita Reti, présidente d’Amar international inc. ; Maryse Barbeau. De gauche à droite : Kren Clausen, président de ConvergeNet ; Marissa Fernandez, avocate ; Jean Chevrier ; Georgia Kalaritis, notaire ; Catherine Chevrier, avocate au Ministère de la justice du Canada.

 

Toronto - le 14 Octobre 2014 - Osgoode Hall - Photograpies par Tim Fraser
(Cliquez sur une image pour agrandir)

1-Master of Ceremonies Gerald Gummersell and Guest of Honour, the Honourable R. Roy McMurtry 2-Janet Minor Treasurer Law Society of Upper Canada and the Honourable Roy McMurtry 3-George Strathy Chief Justice of Ontario, Patrick Monahan, and Lorne Sossin 4-Patrick Monahan, Ontario Deputy Attorney General 5-Gerald Gummersell, Janet Minor, George Strathy and the Honourable Roy McMurtry

Gerald Gummersell, directeur de la Maison nouvelle fédération et l'invité d'honneur, l'honorable R. Roy McMurtry

Janet Minor, trésorière du Barreau du Haut-Canada, et l'honorable R. Roy McMurtry

George Strathy, Juge en chef de l'Ontario, Patrick Monahan, et Lorne Sossin

Patrick Monahan, Sous-procureur général de l'Ontario

Gerald Gummersell, Janet Minor, George Strathy et l'honourable Roy McMurtry

6-New Federation House President Jean Chevrier 7-Patrick Monahan and University of Toronto Professor Jim Phillips 8-Federal Justice Department Legal Advisor Catherine Chevrier, New Federation House Vice President Denis Daigneault and Law Professor Benjamin Berger 9-CPAC General Manager Colette Watson, Newfederation House Director James Lorimer and CPAC President Nathalie Lemay-Calcutt 10-Guests from the Ontario Legal Community

Jean Chevrier, président de la Maison nouvelle fédération

Patrick Monahan et Jim Phillips, professeur à l'Université de Toronto

Catherine Chevrier, conseillère juridique au Ministère de la justice Canada, Denis Daigneault, vice-président de la Maison nouvelle fédération, et professeur de droit, Benjamin Berger

Colette Watson, Présidente de CPAC, James Lorimer, membre du conseil de la Maison nouvelle fédération, et Natalie Lemay-Calcutt directrice des relations publiques et affaires, CPAC

Invités de la communauté juridique ontarienne

11-Students from Osgoode Hall Law School with Dean Lorne Sossin 12-Jean Chevrier, Lorne Sossin, Gerald Gummersell, the Honourable Roy McMurtry, Janet Minor, Patrick Monahan and George Strathy 13-Leonor Daigneault présente une copie de Les Juges en chef de la Cour suprême du Canada    

Étudiant(e)s de l'École de droit Osgoode Hall et le doyen, Lorne Sossin

Jean Chevrier, Lorne Sossin, Gerald Gummersell, l'honourable Roy McMurtry, Janet Minor, Patrick Monahan et George Strathy

Leonor Daigneault présente une copie de Les Juges en chef de la Cour suprême du Canada    

Lancement du volume les Gouverneurs Généraux du Canada

Ottawa - 17 avril 2013 - Université d'Ottawa
(Cliquez sur une image pour agrandir)

Quelques invités ; l'honorable Marjory LeBreton à l'avant plan Allan Rock, Recteur et vice-chancelier de l'Université d'Ottawa Son Excellence le très honorable David Johnston Son Excellence le très honorable David Johnston
Kevin S. MacLeod, Secrétaire canadien de Sa Majesté la Reine

Directeurs de la Maison nouvelle fédération : Lorne Monti, Denis Daigneault, Gaêtan Jeaurond, Jean Chevrier, James Lorimer, Tony Di Iorio

Jean Chevrier, Son Excellence le très honorable David Johnston, Gerald Gummersell, Allan Rock Denis Daigneault et Son Excellence le très honorable David Johnston
Patricia Chevrier    
Jean Chevrier et Denis Daigneault, président et vice-président de la Maison nouvelle fédération Animatrice Patricia Chevrier    

 

 

 
© 2016 Maison nouvelle fédération